L’Argent Colloïdal, remède ou danger ?

L‘utilisation de l’argent colloïdal en médecine fait débat depuis déjà plusieurs dizaines d’années. Certain le considère comme le remède miracle qui nous soignera du cancer, des infection bactérienne et des contaminations virales. Tandis que d’autres l’accusent d’être toxique et réfutent formellement son efficacité. Alors que penser de cette mystérieuse solution miracle ?

Qu’est ce que l’argent colloïdal ?

Hésiode dans sa Théogonie (VIII° s. av. J.-C.) raconte la succession des diverses races apparues sur la terre. Les cinq races énumérées s’ordonnent selon une échelle de valeur représentée par des métaux commençant par l’or et l’argent. Le fer, en dernière position, était réservé à l’Humanité. Ainsi l’Alchimie reconnaît sept métaux (correspondant aux 7 planètes alors connues) dont deux sont dit parfaits : l’Or et l’Argent. L’Argent dominé par la Lune ☽ est un métal blanc et précieux, il est noté Ag selon les conventions modernes.

Colloïdale désigne la dispersion homogène de particules de dimensions entre 2 et 2000 nanomètres dans une suspension. On parle donc de nanoparticules, même si elles ne sont pas spécifiquement considérées en tant que telles. On parlera toujours de « suspensions » pour un colloïde et non de « solution ».

L’argent colloïdal est donc tout simplement une suspension de nanoparticules d’argent dans de l’eau distillée.

Un peu d’histoire…

Pourtant simple dans leur définition l’utilisation de l’argent et de l’argent colloïdal dans l’arsenal thérapeutique fait peur aujourd’hui. Cependant son usage en médecine n’est pas nouveau…

Hippocrate lui-même, « le père de la médecine », préconise dans son « Corpus Hippocraticus » l’utilisation de la fleur d’argent (poudre d’argent) sur les blessures pour une meilleure cicatrisation.

De nombreux exemple nous montre que l’utilisation de l’argent était très courante en médecine traditionnelle pour le soin des plaies, des brûlures des infections… En Macédoine, par exemple, on appliquait une plaque d’argent pour favoriser la cicatrisation des plaies, les médecins arabes du moyen âge utilisaient l’argent pour réduire les palpitation ou la rétention hydrique. Mais Pline l’ancien, Avicenne, Gerber et Paracelse décrivent eux aussi les effets positifs de l’argent sur la santé.

Cette utilisation se normalise et c’est au XVIIIe siècle que l’utilisation de l’argent en médecine prend son essor. On l’utilise couramment dans le traitement pour soigner la plupart des affections cutanées. Au XIXe siècle on recenserait plus de 60 préparations pharmaceutiques qui comportent de l’argent.

Le tournant

Après 1930, ce remède est de moins en moins utilisé. En effet,suite à l’augmention du coût de fabrication de la suspension d’argent colloïdal, elle devient invendable. La journée de soin atteint alors la somme de 225$.

Mais le plus grand boulversement se produit dans les années 40 avec l’arrivé sur le marché des antibiotiques. La découverte que Fleming a fait par hasard change les habitudes thérapeutiques des médecins et l’argent colloidal tombe en totale désuétude.

Pourtant, dans les années 70, le docteur Becker de la Syracuse University de New York décrit l’effet spectaculaire de l’argent colloïdal sur les infections incurables notamment le SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méticilline). Au lieu d’ovations, il ne reçu que l’anonymat. Pire encore, pour des raisons obscures, le financement de son étude lui est retiré et il est contraint d’arrêter ses recherches.

D’autres médecins se lancent dans l’étude des effets de l’argent sur de multiples bactéries et virus. Les recherches du professeur Earl Henderson montrent, par exemple, que le protéinate d’argent biotique serait un inhibiteur de la rénine et de VIH-1. Le professeur, lors de sa présentation de son étude, explique que ces résultats sont très prometteurs et exprime l’importance de la poursuite des recherches.

Des laboratoires de recherches publient, eux aussi, des comptes rendus sur l’action incroyable de l’argent sur plus de 650 agents pathogènes. Parmis ces laboratoire on trouve par exemple : UCLA Medical Laboratories en 1988, l’University de Philadelphie en 1995, l’Unité de Biochimie des Laboratoires Upjohn en 1991 . (pour plus d’information sur ces multiples recherches voir annexe).

Malgré ces recherches très prometteuses la FDA (food and drug administration) interdit en 1999 l’usage de l’argent colloïdal. Pourtant si l’on s’interesse de plus près à toutes ces publications on découvre que beaucoup d’effets ont été mis en évidence contre non seulement les bactéries résistantes aux antibiotiques à large spectre mais aussi dans la régénération cellulaire dans le cas de cancer, de fracture osseuse, et même contre certaine forme du virus HIV évoqué précédemment. Mais toutes ces études sont jugées non recevables et incertaines par les autorités pharmaceutiques qui réinvestissent très peu dans ce domaine de recherche.

Mais la FDA va finir par accepté la mise sur le marché d’argent colloïdal aux USA. Cependant, la FDA interdit aux fabricants de ce colloïde d’inscrire sur l’étiquette qu’elle aide à lutter contre l’infection contrairement à l’EPA (United States Environmental Protection Agency) qui lui reconnait ces propriétés.

Cette différence d’opinion traduit bien l’état actuel de controverse quand à l’utilisation de ce remède. En France, on ne peut pas acheter d’argent colloïdal dans nos pharmacies et la HAS (haute autorité de santé) ne reconnait pas les effets de ce colloïde sur les infections ou sur la santé de manière générale.

Le renouveau

A l’heure d’internet, ce remède dit révolutionnaire se fait connaitre. En Angleterre, le docteur Robert Strohal professeur associé en dermatologie à l’Hôpital Académique Fédérale à Feldkirch s’est connaitre pour son utilisation de pansements à l’argent pour les malades atteint du SARM. La BBC le cite en disant :

« J’ai été choqué par les résultats. Je ne m’attendais pas ce que cela soit efficace … le pansement empêche l’infection de s’échapper, ce qui signifie que des infirmières et des médecins qui entrent en contact avec le patient ne peuvent être contaminés et le transmettre à d’autres patients … Cela pourrait avoir un effet immense si cette technique est adoptée comme pratique courante dans des pays comme le Royaume-Uni et États-Unis où le SARM est un réel problème. »

Des pyjamas et draps spéciaux pour ses malades du SARM ont aussi été mis à l’épreuve et ont prouvés leur efficacité outre-manche. Aujourd’hui l’utilisation de l’argent comme bactéricide se répand comme une trainer de poudre dans tous les domaines :

· de nombreuses marques de pansements utilisent un revêtement à l’argent comme dispositif antibactérien.

· dans le textile on incorpore l’argent dans la fibre du tissu pour limité le développement de bactéries en son sein.

· les constructeurs d’ordinateur Samsung ont recouvert le clavier d’un de leur nouveau PC portable d’une fine couche d’argent sensé limité la prolifération des bactérie sur cette surface réputée comme contaminée.

· les cuillères pour bébé en plastiques incorporent de l’argent.

· un déodorant nivéa utilise comme principe actif anti odeur l’argent qui élimine les bactéries responsable de la mauvaise odeur de transpiration.

· on utilise de plus en plus des solutions à l’argent pour la désinfection des sols en milieux hospitalier en Angleterre

Même la NASA et plus de 50% des avions de ligne utilisent l’argent comme système de purification de l’eau.

Danger ?

La principale attaque que font les autorités de santé et pharmaceutiques à l’encontre du colloïde d’argent dans la médecine est l’effet toxique de l’argent sur la santé humaine. En effet, l’absorption régulières de sels d’argent par la peau ou les muqueuses entraine une maladie chez l’homme : l’argyrie. Cette maladie a pour principaux symptômes une peau bleue gris, une dyspnée, des palpitations et des œdèmes.

Paul Karason est atteint d'argyrisme depuis 2007.

L’exemple de Paul Karason ou de Stan Jones reviennent souvent comme preuve du danger de l’argent colloïdal. En effet, Paul Karason a consommé et utilisé comme baume pour le visage une très grande quantité de solution d’argent ionique qu’il fabriquait lui-même, et ce pendant 14 ans. Stan Jones continue de promouvoir l’usage de l’argent colloïdal comme remède familial et ce malgré son auto-médication excessive qui lui a laissée une couleur de peau si médiatisée.

La confusion entre l’argent colloïdal et la solution ionique d’argent est donc ici en cause. Les sels qui se forment dans la solution sont très dangereux et responsables du développement de l’argyrie. Ces sels sont stockés irrémédiablement dans les tissus et, lors d’une exposition au UV, donnent à la peau une couleur bleue. Or la solution d’argent colloïdal n’est pas composée de sels mais de nanoparticules d’argent.

Cet exemple nous met en garde contre plusieurs dangers :

  1. la non consultation d’un médecin avant la prise d’un médicament (tout naturel soit-il)
  2. l’usage abusif du terme d’argent colloïdal pour désigner des solution ionique d’argent pouvant contenir des sels d’argent
  3. le non respect des doses recommandées

En effet, l’EPA détermine la dose de référence (DRf) de l’argent. Il s’agit de la dose seule qu’un adulte sain de 70 Kg peut consommer quotidiennement sans risque. Cette dose est de 1.05mg. Or une solution d’argent colloïdal est à une concentration de 10ppm (= 10mg/L). Cette DRf correspond donc à une consommation de 7 cuillères à soupe d’argent colloïdal par jour pendant 70 ans.

L’EPA donne aussi des renseignements sur la dose létale de l’argent et celle-ci correspond à 1.324g d’argent soit 132.4L de solution d’argent colloïdal. Il ne me semble donc pas plausible qu’un homme développe l’argyrie ou mette en danger sa santé en consommant raisonnablement ce colloïde d’argent.

Que penser ?

En 2008, selon les producteurs, environ 500 t/an de nano-argent (ou nanoargent, « nano-silver » pour les anglophones) auraient été produits sous forme d’ions argent, de particules d’argent protéinées (silver proteins) ou de colloïdes. 1/5ème de la production est utilisé comme biocide ou bactéricide. Des évaluations estiment qu’en 2015, il pourrait en être produit 1 000 à 5 000 tonnes/an, ce qui correspondrait à 1/3 de l’actuelle production mondiale d’argent.

Personnellement, je me trouve face à un dilemme quand à la conclusion de cet article. Lors de mes recherches je suis tombée sur de nombreux sites qui recensent un nombres incroyables de témoignages sur l’efficacité redoutable de l’argent colloïdal. Cependant internet n’est pas réputé pour être un modèle de fiabilité scientifique. Mais mis à part les sites de ventes d’argent colloïdal quel serait l’intérêt des internautes à mentir ?

De plus, les différentes autorités de santé du monde ne sont pas du même avis. Pendant que les USA réglemente son utilisation la France l’interdit catégoriquement. Dans le but de pouvoir éclaircir ce mystère nous testons l’argent colloïdal actuellement. Nous publierons bien sûr les résultats, et nous pourrons alors mieux nous positionner sur l’efficacité de ce remède d’antan.

40 commentaires

  • Je suis très intéressé d’avoir votre retour d’information sur cette étude dès que vous aurez avancé. Merci

  • J’ai fait un test d’1 mois sur un cheval, sans véritables résultats… depuis j’ai su grâce aux vétérinaires que l’affection que je traitais était d’origine cancéreuse, ceci explique peut être cela. En ce moment, une autre personne teste sur de l’eczéma.

  • je suis asthmatique, j’ai de la sinusite chronique et la maladie de Vidal, toujours sous antibiotique et cela commence à ne plus être efficace. Je serais interessée à savoir si cela pourait être efficace sur moi .Merci si je pouvais avoir une réponse

  • Le test fait du de l’eczéma n’a pas été concluant non plus. Vos pathologies sont graves, vous pouvez toujours essayer. Personnellement, j’en ai bu un bouchon matin et soir pour des maux de gorge et cela « semble » avoir eu un effet. (ou pas car un mal de gorge passe vite tout seul).

  • je connais une personne qui souffrait d’herpes buccal sévère depuis des années, avec des crises très fréquentes. L’aciclovir diminuait ses symptômes lors des crises, c’est tout. Elle a découvert l’argent colloïdal depuis trois mois. Elle n’a plus eu de crises d’herpès et n’a plus consommé le moindre comprimé d’aciclovir depuis.

  • Je teste également sur le sarcoïde purulent d’un poney. Par voie orale et application locale. Après un mois, la tumeur a un peu diminué mais j’attends la suite pour confirmer!

  • Moi je l’utilise presque tous les soirs pour nettoyer la peau (acné) et ça marche, ainsi que sur les coupures cela cicatrise vite dans la nuit et soulage vraiment. sur du zona aussi, sensation immediate de soulagement, ça ne gratte plus. mais il faut répeter l’opération des que c’est necessaire

  • où vous fournissez vous ? je pense aussi qu’il y a bcp de problème d’escroquerie sur la marchandise ! du coup les tests sont peut etre biaisé.

  • Bonsoir, je reviens enfin pour faire un petit bilan sur mes tests sur l’eczéma. J’ai testé 1 semaine avec application matin et soir de la même quantité d’argent colloïdal. Aucune amélioration voir un léger dessèchement… En effet pour être sûr que l’effet soit dû à l’argent colloïdal j’ai procédé en 2 phases :
    – une semaine seulement de la crème hydratante
    – la semaine suivante crème hydratante + argent colloïdal
    Je n’ai malheureusement constaté aucune amélioration… J’ai utilisé le même fournisseur que Gwennaël donc peut-être est-ce dû à notre fournisseur.

  • L’eczema est une reaction allergique et il faut consommer oralement l’argent colloidal pour nettoyer notre corps et renforcir son système immunitaire, et pour ça on doit prendre 1 cu. à soupe matin et soir avec une cueillere en plastique.

  • Bonjour,
    est ce le même dosage pour un bébé de 10 mois ??? Cela fait une semaine que je lui applique de l’argent colloidal en spray sur le visage et les bras, et l’éczema a presque disparu, (je craignais une infection secondaire à staphyllocoque, ça devait être le cas) . Effectivement je voulais lui en donner en interne mais je n’ai aucune idée du dosage.
    Cordialement
    Vanessa

  • Au contraire, j’utilise l’argent colloidal depuis 2 mois seulement à 10ppm avec 16 autres personnes de mon entourage et tous ont ressenti d’enormes changement. Mon père avait de grandes lesions aux poumons ainsi qu’une dechirure a une broncheet en 6 semaines tous s’ est parfaitement cicatrise, son pneumologue n’a pas eu besoin de lui prescrire des medicaments. Et mon oncle atteint d’un cancer generalise, s’ est beaucoup amélioré, il se nettoie via ses intestins à tous les 2 ou 3 jours, ses selles sont noiratres et après avoir subit une analyse sanguine, son medecin est stupéfait de constater l’absence de cellules cancereuses. Presentement son cancer est localise aux os et non generalise. L’argent colloidal a changé ma vie et celle de mon entourage, mais mii j’ai un contact experimente qui en fabrique, je ne l’achete pas sur le net. Ça peut expliquer jne meilleure qualité.

  • Depuis 25 ans. J’ai tout essayé pour en finir avec mes sinusites chroniques, (allergies) subie 2 opérations. Depuis 1 mois j’utilise l’argent colloidal (15ppm) en goutte et prend 2 cuillères à soupe. Mes maux ont totalement disparu. Je retrouve l’odorat et le goût. Bien d’autres effets sur ma santé sont résolus. Un vrai miracle

  • Ayant longuement cherché des témoignages (trop peu nombreux) avant d’acheter ma machine.
    Je prends la peine de vous donner un retour sur celle que j’utilise actuellement (la silvergen SG6)
    Depuis 20 ans, et au moins 3-4 fois par an, j’ai des sinusites…rhinites… angines… bronchites…Que mon médecin traitait par des cures d’antibo + cortisone.
    Et parfois cela ne faisait pas beaucoup d’effet. Je me souviens il y a 2 ans, une bronchite très forte et profonde qui est partie au bout de 2 mois et 4 traitement antibios succesifs… avec cortisone en oral + spray + brumisateur (pour les poumons)..
    Cela m’a soigné mais j’ai eu des effets secondaires terribles pendant quelques mois…
    bref.
    L’année dernière je découvre l’argent colloidal et je décide de me prendre la SG6 pour être sur de la qualité de l’argent que j’allais ingérer.
    Aujourd’hui, je me fais ma potion à 8-10ppm, j’en prends 1 cuillère à soupe, 2-3 fois dans la journée, quand ma gorge commence à gratter (depuis le temps je connais les symptomes).
    Et le lendemain il n’y a plus rien.

    Pour l’instant, je n’ai que quelques mois de recul, mais je ne suis pas tombé malade cette année. Cela ne m’était pas arrivé depuis très longtemps. Pourvu que cela dure.
    Certains en prennent en préventif, moi je n’y pense pas souvent, mais parfois je m’en prends une gorgée en espérant booster mes défenses immunitaires (puisque d’après certaines études, cela augmente les défenses et le nombre de globules blancs)
    Jusqu’ici tout va bien.

    J’ai fait le test du verre de lait avec mon argent et ça fonctionne parfaitement.

  • Après lecture de vos nombreux commentaires je pense qu’en effet la qualité de l’argent colloïdal que l’on utilise est pour beaucoup dans les résultats obtenus! Comme je le disais dans cet article le problème est bien souvent la vente de solution ionique et pas d’argent colloïdal… Avez vous des sites fiables que l’on puisse de nouveau tester cette solution ?

  • Mais comment savoir que c’est de l’argent colloïdal ou une solution ionique? merci

  • Nancy peut tu men dire plus sur le protocole de fabrication que fais ton ami?? Je suis tred interessée car j ai achete le materiel pour le fabriquer. Mon pere a un cancer et je suis preneuse de toute info!!
    Mon mail : aurelieazur@msn.com
    Merci !

  • je reviens d’une boutique bio et sur la bouteille il y avait marqué argent colloïdal solution ionique. Donc du coup je ne l’ai pas pris et j’ai été voir dans une autre boutique où j’ai trouvé de l’argent collïdal 15ppm au prix de 29,90 la bouteille de 1 litre.

  • Bonjour,
    J’ai acheté une bouteille d’argent colloïdale du laboratoire biocolloidale et je le consomme depuis pressue un mois maintenant pour soigner de puissantes allergies. Cependant j’ai remarqué qu’il y a écrit sur la bouteille « solution ionique d’argent » tandis qu’il y est aussi écrit en gros « argent colloïdale, que faire dans ce cas, quelqu’un a til des infos à ce propos?

  • Salut, j’en produit depuis bientot 1a et j’ai tellement de retours positifs que la question du bien ou du mal par rapport à l’argent colloidal est ridicule. Ca a donné des résultats stupéfiants chez une amie atteint de la maladie de crohn, ou un cousin ayant un diabète qui était alors en mesure de pouvoir re-manger gras sans le payer le lendemain matin aux WC – Miraculeux ! L’histoire de l’homme bleu c’est le coup qu’ils ressortent, posez -vous la question de combien il y en a des cas comme lui, et aussi de quelles quantités et qualités il buvait ! En gel sur des bobos de la peau c’est tout bonnement miraculeux.

  • Bonjour,
    Je ne sais pas si vous lirez ce message, mais ayant plusieurs personnes dans ma famille souffrant d’eczéma, je serais intéressée d’avoir le résultat de ce test. D’avance merci !

  • Je pense que vous n’avez pas lu l’article puisque justement j’explique l’utilisation de l’argent dans divers domaines et je relègue le fait que de nombreux témoignages prouvent son utilité.
    Le cas de Paul Karason n’est là que pour justement pointé du doigt que c’est la dose qui est le danger comme nous l’a déjà appris Paracelse il y a longtemps.
    De surcroit le titre de l’article posant la question : remède ou danger, illustre je pense bien la question que certains se posent aux vues des informations contradictoires entre ce que les gens disent et les recommandations françaises en matière de santé…

  • Mes enfants font de la eczéma à outrance causé par la prise de produits laitiers. Il faut donc abord enrayer l allergène (souvent les produits laitiers) et ensuite, utiliser l’ argent pour la guérison des plaies.

  • Bonjour
    Je suis très intéressée par cet article et ces commentaires .Est-il possible d’avoir la recette pour fabriquer moi même ce produit.
    Merci d’avance.

  • Je vous conseille fortement de vous procurer de l’A C au magasin d’aliment naturel et de l’essayer. ENsuite vous pouvez vous procurer un appareil et le faire vous même a la maison pour peut de frais. J’en consome régulièrement ( 2-3 fois semaine) et je ne suis jamais malade !! Et ce depuis 3 ans !!

  • Cet article est très bien écrit !! Il est clair que l’argent coloidale est une menace au profit des grandes pharmaceutiques. Ils feront tout pour empêcher qu’un tel produit soit utiliser par les masses.

  • Peut-on l’utiliser aussi de façon topique et en quelle quantité, et où peut-on se procurer de l’argent colloïdal au Québec, merci de votre témoignage.

  • Où se procurer l’argent colloïdal en gel, j’ai un sérieux problème d’eczéma qui atteint même mes paupières, est-ce sécuritaire pour les yeux, merci.

  • Je suis intéressée aussi à connaître cette fameuse recette, merci de nous la partager.

  • Il existe d’autres stratégies pour juguler l’eczéma, maladie psycho-somatique, liée au stress, par excellence. l’acidification du terrain (organisme) est certainement en cause

  • Excellent article. J’y vois beaucoup plus clair, merci à l’auteur.

  • Attention à la désinformation, le cas de Paul Karason est un faux cas d’argent colloïdal! Je m’explique: Paul Karason consommait des sels d’argent à hauteur d’1 litre par jour avec une concentration de plusieurs 100aines de PPM. Or, aucun cas d’argyrie au monde n’a été recensé lors de l’utilisation d’argent colloïdal:
    http://www.institut-katharos.com/#!effets-secondaires-argyrie-danger-argent/c210n

  • Merci pour votre lien et vos informations 🙂

  • NEUROTOXICITÉ DES NANOPARTICULES D’ARGENT Neurotoxicité des nanoparticules d’argent chez l’animal Journal of Nanoscience and Nanotechnology, Volume 15, Number 6, JUNE 2015, pp. ‪4215-4223‬(9) Xu, Liming & coll
    Il est connu que la demie vie de l’argent sur le système nerveux central est plus longue que dans les autres organes . Or la potentielle toxicité sur le cerveau de l’argent nanoparticulaire n’était pas encore suffisamment étudiée. Dans cette étude, la neurotoxicité des nanoparticules d’argent a été analysée chez l’animal après administration gastrique. Après deux semaines d’exposition à de faibles doses de nanoparticules d’argent (1 mg/kg poids corporel) ou de hautes doses (10 mg/kg) les modifications pathologiques et ultrastructurelles du tissu cérébral ont été évaluées et transmises par microscope électronique. 
Les niveaux d’expression des mRNA des protéines clés des jonctions serrées de la barrière hémato encéphalique (blood–brain barrier (BBB)) ont été analysées et plusieurs facteurs d’inflammations ont été mesurés dans le sang par méthode ELISA. 
Dans les groupes exposés aux nanoparticules d’argent, ont été observés des effets délétères sur les neurones , un gonflement cytoplasmique des astrocytes , des lymphocytes extravasculaires. L’IL- 4 a été significativement augmentée après exposition aux Nanoparticules d’argent induisant une dégénérescence neuronale et le gonflement des astrocytes , même avec une exposition par voie orale à faible dose ( 1 mg / kg ) . Ce mécanisme potentiel pour les effets des NP d’ argent sur les cellules nerveuses est impliqué dans les effets inflammatoires

  • Je vous remercie de votre commentaire qui apporte un peu d’eau au débat.

    Je me pose néanmoins des questions sur la représentativité des résultats de l’étude, je m’explique:

    Partant de la dose maximale utilisée lors de l’étude, soit 10mg/kg pendant 14 jours (je suppose qu’il s’agit d’une dose journalière) et sachant que je pèse 85kg, je devrai consommer 85 litres/jour de solution d’argent colloïdale à un taux de 10mg/litre pour voire apparaître les effets secondaire décrit dans l’étude.

    Sachant que la posologie moyenne conseillée est de 2 à 3 cuillères à soupes /jour pour un adulte soit max. 3×15 ml, je ne consomme en fait que (10mg/1000ml)*45 = 0.45/85kg = 0,0053mg par kg soit une dose bien plus infime que l’étalon utilisé dans l’étude.

    Mon raisonnement est il correct ? et dans l’affirmative disposons-nous d’une étude plus adaptée ?

  • J’ avais ue de l’eczema sur les mains pendant 1 année, jusqu’au moment où j’ai découvert l argent colloïdal !!!la j ai pris 20 ml chaque matin pendant 2 mois et j ai trouvé du savon à l argent colloïdal je me lavé 6 fois par jour les mains avec, et j ai hydrater mes main avec du beurre de karité bio, j ‘aussi utiliser du vinaigre d alcool 10 fois en 1 mois en compresse juste pour netoyer et je vous assure ça as disparus et moi soulager car j ai beaucoup souffert de ça , mon mari tomber toujours malade ou de la grippe ou le rhum ou même l allergie du matin (éternuements incessant ) il as pris de l argent colloïdal en vapo nasale tous les matins et aussi en solution d argent et or colloidal et bien tous à disparue même la bronchite chronique (il as pris aussi du miel de thym et de l huile essentielle de menthe poivré ) il avait 3 médicaments cortisone ext et la plus rien rien rien on est trop content , l argent colloidal est un miracle pour l humanité

  • Ma fille (âgée de 4 ans) a eu des infections urinaires à répétition, traitée avec des antibiotiques. Ces derniers ont fragilisé sa santé. J’ai entendu parler de l’argent colloïdal alors j’ai donné pendant 10 jours (5ml le matin, 5 ml à midi et 5 ml le soir) de la solution 15ppm par voie orale en complément avec d’autres plantes naturelles. Tout avait l’air de rentrer dans l’ordre et je suis satisfaite.
    J’ai testé sur ma peau pour nettoyage… Non je ne suis pas devenue bleue, ni ma fille…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *