Les capitales mystiques : Turin

Continuons donc ce tour des capitales occultes par Turin, chef-lieu du Piémont en Italie. Cité au riche passé et qui bien sur comporte son lot de curiosité : Turin, la double. Pour ceux qui y sont sensibles, Turin est une ville envoûtante. Haut lieu d’ésotérisme et de magie, les énergies positives et négatives s’y entremêleraient. Bon nombre de sectes profitent d’ailleurs de l’aubaine… Légendes ou faits avérés ?


Saint Suaire et Saint Graal : Turin blanc

La capitale du Piémont serait l’un des trois pôles du triangle de la magie blanche, avec Prague et Lyon. Fondée par les Romains, « Augusta Taurinorum » se trouve entre deux fleuves, le et la Doire – dans une zone qui fut autrefois peuplée par des Celtes. La ville est située exactement sur le 45e parallèle, ses quatre portes se trouvent aux quatre points cardinaux et la rue principale suit le parcours du soleil dans le ciel. Energétiquement, Turin approche la perfection. Le lieu ne peut que cacher des trésors.

Le Dôme de la ville abrite le Saint Suaire, le drap qui aurait enveloppé le corps du Christ après sa mort. Si de récentes analyses ont conclu que le linceul ne datait pas de l’époque de Jésus, d’autres scientifiques ont totalement réfuté ces études. Le mystère reste entier… Et n’est pas le seul. La légende veut que celui qui possède les reliques de Jésus les possède toutes. On dit alors que les bois de sa croix se trouveraient dans le sous-sol de la basilique Santa-Maria-Ausiliatrice de Turin et que, encore plus incroyable, la sublime église Gran Madre di Dio protègerait le Saint-Graal. Devant cette dernière, une statue (allégorie de la religion) a le front orné d’un triangle, symbole maçonnique. Une deuxième sculpture (allégorie de la foi) tient en sa main gauche une coupe et, selon la légende, son regard indiquerait la position du Saint-Graal. L’Institut Politique de Turin en a récemment étudié la direction et a conclu que la statue fixait l’Hôtel de ville… Un édifice qui présente, étonnamment, des calices sculptés sur sa façade.

Porte de l’enfer et fantômes : Turin noir

Mais, ville hybride unique en son genre, on dit aussi que Turin appartiendrait au triangle de la magie noire, avec San Francisco et Londres. L’épicentre de ces énergies négatives se situerait dans l’intrigante Piazza Statuto. Sur cette place, une sinistre fontaine inquiète les Turinois : rendant hommage aux morts lors de la construction du tunnel du Fréjus, la sculpture centrale est surmontée par un ange sombre. Il s’agirait de Lucifer. Puis, la légende raconte que, sous la bouche d’égout de la place, se tient rien de moins que la porte des Enfers. Il faut dire que c’est ici, autrefois, que ce tenait l’échafaud. Une nécropole romaine, également, aurait occupé les lieux.

Les angoisses ésotériques de la ville se concentrent sur cette place. On n’est donc pas étonné de trouver, à quelques pas, dans l’église de la Misericordia, de morbides registres de condamnés à mort, les capuches que ceux-ci portaient au moment de leur exécution et le crucifix qu’ils embrassaient. Quant au majestueux Palazzo Madama, dans le centre de la ville, on raconte que son ancienne propriétaire, Marie-Christine de France, viendrait encore hanter ses murs une fois par an…

Après Rome, Turin est la ville d’Italie où l’on recense le plus de phénomènes paranormaux. Les mystères sont donc monnaie courante, dans cette étrange cité. Nostradamus y aurait aussi séjourné en tant que médecin personnel de Marguerite de Valois (épouse du duc Emmanuel Philibert de Savoie), la soignant de sa stérilité et lui permettant d’enfanter un héritier. A l’endroit où il vivait (une villa qui a depuis brûlé), l’alchimiste-astrologue aurait fait poser une plaque, où l’on déchiffrait en ancien français : « Nostradamus a logé ici, où il y a le Paradis, l’Enfer et le Purgatoire. On m’appelle la Victoire, qui m’honore aura la gloire, qui me méprise aura la ruine entière ». Enigmatique inscription, qui rappelle que Turin oscille entre le bénéfique et le maléfique. La ville nous apporte ce que nous venons y chercher.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *