Kuji-no-In, les signes des ninja

icon-pentagramLe contenu de cet article est complètement subjectif et n'engage que son auteur. L'expérimentation est parfois nécessaire pour comprendre et vivre la spiritualité.

On les vois furtivement mais ils sont bien de plus en plus présent à la télévision et au cinéma. Vous vous êtes surement déjà demandé ce qu’étaient ces signes de mains que l’on peut voir dans l’animation japonaise ou dans divers films d’arts martiaux mettant en scène ninja ou shinobi. Ces gestes sont issus d’un mélange étrange entre deux mondes, d’une part le Mikkyo et d’autre part le Shinto. Ils se sont unis sous la forme du Shugendo qui offrit certaines de ces pratiques ésotériques et magiques au Ninjutsu.

Kuji-Kiri, une autre discipline faisant appel aux Shuin (Mudra)

Le Kuji-no-In est la parfaite représentation pratique du triple Mystère (Sanmitsu) enseigné par le bouddhisme Shingon et le Shugendo. En effet, lors de cette technique spirituelle, le pratiquant met en action Kannen (Mandala, la pensée), Shingon (Mantra, le son) et Shuin (Mudrâ, le geste), acquière et se met ainsi en harmonie avec certaines qualitées de divinités bouddhiques.

Parmis les neufs Bouddhas utilisés dans le Kuji-no-In, on retrouve les Shi Daï-Tennô (les 4 Rois Célestes) ainsi que les Myô, les Rois Sorciers qui protègent les 4 quartiers. Les 4 Myô sont unis autour de Fudo Myô, l’émanation active du Bouddha suprême : Mahavairochana Bouddha.

Rin

– Mudrâ : Rin
– Kannen : Tamon Ten-no-Jin, le Roi Céleste du Nord (sk. Vaisravana)
– Mantra : Om Bai Shira Man Ta Ya Sowaka
– Symbolisme : La Foudre (Dokko) ; la Force
Pyo

– Mudrâ : Pyô
– Kannen : Kozanze yasha Myo-o Jin (sk. Trailokyavijaya)
– Mantra : Om I Sha Na Ya In Tara Ya Sowaka
– Symbolisme : Le Grand Diamant (Daikongo) ; l’Energie

To

– Mudrâ : Tô
– Kannen : Jikoku Ten-no-Jin, le Roi Céleste du l’Est (sk. Dhritarashtra)
– Mantra : Om Ji Re Tara Shi I Tara Ji Barata Nô Sowaka
– Symbolisme : Le Lion Extérieur (Gai-jishi) ; l’Harmonie

Sho

– Mudrâ : Sha
– Kannen : Kongo yasha Myo-o Jin (sk. Vajrayaksha)
– Mantra : Om Haya Bai Shira Man Ta Ya Sowaka
– Symbolisme : Le Lion Intérieur (Nai-jishi) ; le Protection

Kai

– Mudrâ : Kai
– Kannen : Fudo Myo-o (sk. Acalanatha).
– Mantra : Om Nô Maku San Man Da Basara Dan Kan
– Symbolisme : Le Lien Extérieur (Gaibaku) ; l’Intuition
Jin

– Mudrâ : Jin
– Kannen : Gundari Yasha Myo-o (sk. Kundali)
– Mantra : Om A Ganaya In Maya Ya Sowaka
– Symbolisme : Le Lien intérieur (Naibaku) ; l’Attention

Retsu

– Mudrâ : Retsu
– Kannen : Kômoku-Ten-no-Jin, le Roi Céleste de l’Ouest (sk.Virupaksha)
– Mantra : Om Hirota Ki Sa No Ga Ju Ba Tai Sowaka
– Symbolisme : Le Poing de la Sagesse (Chiken) ; la Dimension
Zai

– Mudrâ : Zai
– Kannen : Daï Itoku yasha Myo-o Jin (sk. Yamantaka)
– Mantra : Om Chi Ri Chi I Ba Ro Ta Ya Sowaka
– Symbolisme : Le Soleil (Nichirin) ; la Création

Zen

– Mudrâ : Zen
– Kannen : Zôchô Ten-no-Jin, le Roi Céleste du Sud (sk. Virudhaka)
– Mantra : On A Raba Sha Nô Sowaka
– Symbolisme : La Formule Cachée (Ongyo) ; l’Absolu

De nos jours, ce genre de pratique est vulgarisé par la mouvance Reiki et surtout par tous les arts martiaux japonais qui essayent de faire remonter le côté philosophique et mystique à la surface.

Quoiqu’il en soit, le principe du triple mystère est une constante ésotérique que l’on retrouve dans beaucoup de culture. Même si au premier abord, tous ces articles et sujets sur l’Inde, la Chine ou le Japon peuvent vous paraitre étranges, ils ne sont là que pour soulever le voile des apparences et des mots.

En effet, partout dans ce Monde, l’ésotérisme est au fond le même, obéissant au même règles et principes car il provient de l’esprit Humain.

5 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *